Céleste Boursier-Mougenot, « perturbations» aux Abattoirs de Toulouse du 31 janvier 2014 au 4 mai 2014

Céleste Boursier-Mougenot  travaille depuis plus de vingt ans, sur des formes sonores « vivantes », dans des installations entre sculpture et musique qui matérialisent les sons par le recours à des technologies pointues. Il transforme ainsi le bruit en musique en créant des univers poétiques

L’exposition « perturbations » de Céleste Boursier-Mougenot aux Abattoirs de Toulouse est sa première exposition monographique dans un musée en Europe : trois pianos à queue silencieux (off road, 2013) se promènent au gré des informations transmises par un nanomètre , des percussions jouent au gré de pluies qui tombent  du plafond situé 2à mètres plus haut en fonction de  la captation des rayonnements cosmiques (averse, 2013),, un ballon se promène mue par un ventilateur et des hauts parleurs diffusent des sons qui vont jusqu’à l’effet larsen . » L’accident » devinr moteur dans son travail

il y a le monde dans sa réalité, sa transcription sononre,  les technologies et la poésie qu’il nous propose dans un vision visuelle et sonore du monde

Né en 1981 à Nice, Céleste Boursier-Mougenot a d’abord été dans les années 1985, musicien pour le théâtre avant que d’utiliser les galeries ou  le musée comme le lieu de représentations pour ses compositions

www.lesabattoirs.org